Le rêve californien
et la folie du Nevada

Après les immenses étendues à ciel ouvert de l’Utah et de l’Arizona, il était (malheureusement) temps de laisser ces paysages sauvages incroyables derrière nous, et de retourner à la civilisation. Enfin, civilisation n’est peut-être pas le mot exact vu que nous avons commencé par Vegas. Il nous restait exactement un mois, et nous avions encore toute la côte ouest à remonter, jusqu’à Seattle. 
Here we cooooooome

Las Vegas, Nevada

Règle n°1 : Ce qui se passe à Vegas reste à Vegas.

Règle n°2 : Se référer à la règle n°1.

Donc, pendant qu’on était à Vegas, on en a aussi profité pour visiter le Parc National de Red Rock Canyon et rencontré pour la première fois les magnifiques Joshua Trees. Ce ne serait pas la dernière.

Quelques casinos tous plus excentriques les uns que les autres, margaritas, cartes d’escorts, vidéos d’espionnes sauvages et souvenirs pas chers plus tard, nous étions en route vers la Californie.

Los Angeles, California

Les enceintes saturées de notre playlist spéciale Californie, on a attaqué ce grand Etat par le Parc National de Death Valley. Et on n'a pas été déçues !

On pourrait penser qu'enchaîner de grands parcs nationaux en quelques semaines pourrait devenir lassant ou redondant, mais chaque nouveau parc était comme une grande claque. Ils ont chacun des paysages et des atmosphères tellement uniques qu’on ne sait jamais à quoi s'attendre. Death Valley, lui, ressemblait à un décor de Star Wars. On est allées au point le plus bas d’Amérique du Nord au milieu d’un désert de sel, escaladé des collines tachetées de mille couleurs, été attaquées par une abeille tueuse, qui s’est avérée n’être finalement qu’un insecte très collant (pour ma défense, après ce que PJ nous avait raconté au Colorado, ça aurait très bien pu en être une, mais non, au temps pour moi), et conduit hors du parc sous le soleil couchant, en s’arrêtant en plein milieu de nul part pour observer les plus belles étoiles scintiller dans les ténèbres du désert.

LA et Santa Monica furent notre petit coin de paradis pendant dix jours. Notre seul programme : détente entre cousins et grasse mat’ à gogo. (coucou Catherine, Dori, Elliott, Jules and Mark!!) 🙂 On s’est baignées à Venice Beach (bon ok, Sarah s’est baignée), on a conduit le long des collines de Beverly Hills, salué les étoiles d’Hollywood et tout le freak show qui les accompagne, fait des barbecues, teint nos propres t-shirts de hippies, transpiré (au bord de l’évanouissement) à une classe de spinning (feel it still), loupé une classe de yoga, regardé le soleil se coucher sur l’océan, gagné 8 tacos gratuits qu’on a dévorés joyeusement, joué au ping pong dans un bar souterrain, randonné dans le Parc National Joshua Tree, fait nos adieux au désert, déambulé dans une ville de cowboy déserte à la tombée de la nuit...Oui, j’ai bien dit que LA c’était détente !

Lompoc, California

Mais après ces 10 jour, il était temps pour nous d’aller rencontrer l’équipe de Sea Smoke Cellars à Lompoc, une entreprise de production de vin auto-organisée assez incroyable (plus d’infos ici). Une fois de plus, nous étions entourées de producteurs de vin professionnels et de passionnés, occupées à boire du vin rouge (et blanc) excellent et à tout apprendre sur la production de vin. Le paradis ! (coucou Victor et toute l’équipe de Sea Smoke, Sonseeah, Carl, Rick, Diana)

San Francisco, California

On a ensuite repris la route pour aller rencontrer Caroline, une maman bien versée dans le milieu de la tech à Palo Alto, l’occasion pour nous de passer quelques jours dans la Baie. Juste le temps de nous balader à Sanford, dans la nostalgie de nos années étudiantes, de rencontrer les fan de tuning les plus adorables du monde sur les quais (coucou Javier, Jesse, Josue and Anthony), de prendre quelques verres dans les sous-sols d’un ancien journal local avec les jeunes cools de SF, de s’empiffrer des meilleurs et pires dumplings à la crevette de Chinatown, de décrocher une visite de dernière minute dans l’un des incubateurs les plus connus de la ville, de prendre des selfies au coucher de soleil à Golden Gate, et de marcher environ 100 000 km par jour ! San Francisco fut exactement comme on l’avait imaginé : ensoleillée, vallonnée, très hype et pleine de diversité.

If you’re going to San Francisco
be sure to wear some flowers in your hair
If you are going to San Francisco
You’re gonna meet some gentle people there

Et c’est exactement ce que nous avons fait. A part les fleurs dans les cheveux.
Et puis, après un court arrêt dans la Napa Valley pour faire un coucou au père d’Audra (rencontrée dans le Mississippi), savourer ses blagues et son porto maison, nous sommes parties pour l’Oregon.

Checklist

> Feeding californian chickens right before breakfast: check
> Crashing a restaurant double date: check
> Feeling an earthquake: check
> Swimming in the Pacific ocean: check
> Following a complete stranger with a lifebuoy: check

What we liked

> Vegas’ crazy casino nights
> Getting 8 free tacos instead of 2
> The Californian vibe
> Arco’s delicious cookies
> Paying our respects to J London’s grave
> Learning how to prepare a cacti salad
> Sonseeha's food

What we didn't like

> Paying two days in a row for free parking

Share This:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *